Un peu d’histoire

La naturopathie est reconnue « médecine traditionnelle » par L’OMS depuis 1980. Au même titre que la Médecine traditionnelle chinoise en Chine ou la Médecine Ayurvédique en Inde. Elle est classée comme médecine non conventionnelle en 1997. A l’inverse de la Médecine Allopathique dite conventionnelle.

Définition

La naturopathie fait partie des thérapies holistiques. C’est une approche globale de l’être humain et de la santé. Elle considère la personne comme un être unique au sein de son environnement et dans toutes ses dimensions, qu’elles soient biologiques, physiologiques, psychologiques ou émotionnelles.

Pour la naturopathie, la santé se définit comme un équilibre à rechercher et à maintenir entre toutes ces dimensions. Elle s’attache, dans un cadre préventif et d’éducation à la santé, à préserver cet équilibre grâce à une hygiène de vie adaptée à chacun.

Quand un dysfonctionnement survient, la naturopathie s’oriente vers des causes qui peuvent être physiques, psychiques et/ou émotionnelles. Elle va agir sur ces causes tout en soutenant l’énergie vitale de la personne, énergie que l’organisme mobilise pour s’adapter aux différentes situations et se réparer.

Elle intervient à titre préventif, en amont de la maladie afin d’éviter les cas d’urgence, tandis que la médecine conventionnelle intervient dans les cas d’urgence.

Le praticien santé naturopathe

Au cours d’une consultation, le praticien de santé naturopathe établit un bilan de vitalité et non un bilan de santé, réservé aux médecins.

C’est avant tout un éducateur de santé.

Son Rôle

Le naturopathe accompagne toute personne désireuse d’entreprendre des changements pour devenir un acteur autonome de sa santé et de son bien-être au quotidien, en adoptant de nouvelles habitudes de vie pour optimiser sa vitalité. Tous les âges sont concernés.

Il ne s’occupe pas du symptôme, et à tendance à favoriser l’auto-guérison du corps. Le corps sait se défendre, il faut juste lui apprendre ou réapprendre avec les bonnes techniques et en lui laissant le temps nécessaire.

Pour cela, le praticien qui connait l’anatomie et surtout la physiologie cherche à comprendre comment la pathologie est apparue et dans quel contexte favorable à celle-ci.

Ce contexte est large : génétique, alimentaire, environnemental, affectif, psychologique, professionnel…

Comprendre la pathologie est fondamental dans le processus de guérison.

La spécificité du naturopathe

Sa spécificité réside dans le fait qu’il a à sa disposition différentes techniques qu’il inclut dans son protocole d’accompagnement :

  • L’alimentation : par un rééquilibrage alimentaire adapté, conseil d’une alimentation complète, biologique, saine, permettant d’apporter à l’organisme ce dont il a besoin en lui évitant les surcharges toxiques
  • L’exercice physique : mettre le corps en mouvement est essentiel au bon équilibre physique et nerveu
  • Des techniques de gestion du stress et des émotions
  • L’hydrologie (l’eau)
  • Le massage bien-être
  • La réflexologie plantaire
  • Des techniques respiratoires
  • La phytologie (plantes) et l’aromatologie (huiles essentielles).

Un véritable détective

Lors d’une consultation, quand le médecin traditionnel passe 15 min avec son patient, le naturopathe, lui, échange pendant 1 à 2h. Cela lui permet de connaître au mieux son patient et de comprendre ce qu’il traverse.

L’anamnèse ?

Le médecin traditionnel ausculte afin de poser un diagnostic et de donner une ordonnance. A l’inverse, le naturopathe observe les comportements, et pratique l’anamnèse, au cours de laquelle, il pose différentes questions afin d’établir un bilan de vitalité. Cela peu durée entre 1h à 1h30.

Il va poser toute une série de questions concernant :

  • les antécédents familiaux
  • l’alimentation du moment,
  • l’hygiène de vie,
  • le métabolisme
  • le sommeil
  • l’état émotionnel

Et va même au-delà en observant :

  • le visage
  • les yeux
  • les mains
  • la langue

Une fois l’anamnèse terminé, il effectue un bilan de vitalité et propose un programme d’hygiène vitale.

Ce programme prend en considération la personne dans sa globalité, et va permettre de résoudre une problématique au lieu de guérir un symptôme seul.

Le praticien de santé naturopathe ne prescrira ni de produits pharmaceutiques, ni ne conseillera une prescription médicale, qui appartiennent aux médecins. Il conseillera, des compléments alimentaires, des règles hygiéno-diététiques, de l’exercice physique, des techniques pour la gestion du stress et des émotions, qui figureront sur une fiche conseil.

Il n’y a aucun antagonisme entre la médecine allopathique et la naturopathie, il y a, au contraire, complémentarité.